Accès amélioré à la ville et à la citoyenneté des personnes en situation de handicap

Dans le cadre de l’amélioration de l’égalité entre les citoyens, des villes comme Nantes s’engagent via une charte commune et multiplient les initiatives pour intégrer le handicap dans leur politique locale.

Objectif : l’accessibilité universelle

Alors que la loi et la Charte qui en a découlé ne datent que de 2005, Nantes multiplie les mesures depuis 1990 en vue de favoriser l’égalité et le pluralisme.

D’une part, les établissements et services ont été aménagés pour simplifier le quotidien des personnes en situation de handicap, transformations qui ont l’avantage d’améliorer l’autonomie d’autres publics : les seniors, les tout-petits et leurs parents avec les poussettes, mais également les livreurs encombrés ou les touristes chargés de lourdes valises.

Dans cet environnement pensé pour tous, la cité œuvre par ailleurs à l’inclusion des citoyens à la mobilité réduite. Le Plan Handisport et Sport Adapté signé en 2012, notamment, vise à simplifier la pratique du maximum de disciplines, du simple loisir au plus haut niveau.

Plus généralement, l’offre sportive est restructurée et mieux valorisée grâce à l’action coordonnée de la Ville, de La Fédération Française de Handisport, de la Fédération Française de Sport Adapté et des associations qui y sont rattachées.

Une démarche plusieurs fois récompensée

Sa politique a valu à Nantes différentes reconnaissances. En France, elle prend plusieurs années d’affilée la tête du classement national de L’Express et l’Association des Paralysés. En outre, l’Access City Award lui a été décerné, grâce à la combinaison de son volontarisme, de l’implication de toutes les hautes instances, ainsi que la participation du CNPH

En effet, depuis 2009, un conseil qui fait participer des Nantais a permis d’instaurer un dialogue entre toutes les autorités prenantes. Depuis avril 2015, il a été remplacé par le Conseil Nantais pour l’Accessibilité Universelle (CNAU) dans le but d’inclure davantage d’acteurs et de couvrir tous les types de handicaps.

Sur la scène européenne, Nantes est en deuxième position pour son accessibilité aux personnes handicapées.

Qu’en est-il des propositions pour les jeunes dans la loi du travail ?
Sensibilisation à la presse écrite à l’école