Sensibilisation à la presse écrite à l’école

L’actualité et les médias occupent une place prépondérante dans le quotidien des citoyens et la sensibilisation commence à l’école.

Une initiative éducative originale à Sevran

La semaine de la presse et des médias à l’école a été l’occasion pour les enfants et adolescents de Sevran de se glisser dans la peau de journalistes pour réaliser le journal du mois de mars de la ville. Âgés de 3 à 18 ans, quelques centaines d’écoliers, collégiens et lycéens issus des établissements scolaires et centres de loisirs ont contribué à ce numéro tiré à 22.000 exemplaires.

Pour cette édition, ces jeunes ont pu choisir leur métier, reporter ou photographe. Les objectifs sont multiples : comprendre les étapes de fabrication du journal, se familiariser avec les techniques du journalisme, s’exprimer au travers de différents outils que sont l’écriture journalistique, la photographie ou le dessin de presse, , mais aussi former leur jugement critique.

Un mini site Web a été créé pour donner au public un accès aux coulisses, archives, dossiers et à la galerie de photos annexes du journal, mais aussi des nouvelles du journal des enfants.

Initier les enfants à la presse écrite

Habitués à la télévision, à la radio, à Internet, les enfants le sont nettement moins avec la presse écrite, qui reste pourtant un média essentiel.

À tous les niveaux du système scolaire, des activités permettent de découvrir l’univers du journal et des métiers de la presse. Par exemple, la conception d’une maquette permet de saisir la variété des contenus et de se repérer entre toutes les rubriques du journal, en particulier avec l’analyse de la Une.

Outre l’approche visuelle pour les plus jeunes, produire un journal de l’école ou de la classe sur des thèmes variés, qui implique enquête, rédaction, impression, diffusion… est aussi un projet passionnant, pour éveiller des vocations, mais aussi donner le goût de la lecture des journaux et forger les futurs citoyens.

Qu’en est-il des propositions pour les jeunes dans la loi du travail ?
L’« enseignement moral et civique » effectif dès cette rentrée